Mieux-être : Dépendances

QU’EST-CE QU’UNE DROGUE ?

Une drogue est une substance qui modifie la façon de fonctionner de ton cerveau, qu’elle soit légale ou non. Une drogue affecte donc tes sensations, tes perceptions, tes humeurs, tes sentiments et ta motricité. C’est aussi un produit susceptible d’entraîner une dépendance physique et/ou psychique.

En général, on peut distinguer trois sortes de drogues. Celles qui ont un effet dépresseur et qui semblent apaiser comme l’alcool, les tranquillisants (médicaments), le cannabis ou les opiacés. Celles qui stimulent comme la cocaïne, l’ecstasy ou les amphétamines (speed). Celles qui provoquent des hallucinations comme le LSD ou les champignons hallucinogènes (mush).

AU QUOTIDIEN, LES SOURCES DE DÉPENDANCES SONT TRÈS NOMBREUSES. EN VOICI UN ÉCHANTILLON :

– L’alcool
– La caféine
– Le tabac
– Les boissons énergisantes
– La cyberdépendance (jeux vidéos, réseaux sociaux, etc)
– Le cannabis
– Le sexe
– Les médicaments
– Les jeux de hasard et d’argent
– Etc.

LES IMPACTS SUR LE CORPS ET LE CERVEAU

Un abus de consommation a de réelles conséquences sur le corps et le cerveau des jeunes qui sont plus à risque de développer une dépendance aux drogues. Quelles sont ces conséquences à court et à long terme ?

Les risques psychologiques liés à la consommation de drogues

– Dépendance
– Pertes de mémoire
– Crises d’angoisse
– Agressivité
– Dépression
– Psychose toxique
– Idées suicidaires
– Perte de relations sociales

Les risques physiques liés à la consommation de drogues

– Diminution de l’appétit
– Problèmes de peau
– Hallucinations
– Augmentation du rythme cardiaque

Les plus grands risques encourus

– Dommages au cerveau
– Déshydratation
– Arrêt respiratoire
– Arrêt cardiaque
– Mort


LES ALTERNATIVES

En changeant ses habitudes et en s’ouvrant à une nouvelle activité, on apprend à retrouver confiance et à créer des liens avec de nouvelles personnes. Bref, à en connaitre davantage sur soi et à s’épanouir.

Voici quelques idées pour te sentir bien sans consommer :

  1. Tenir un journal de bord.
  2. Relaxer avec un bon bain chaud, un film, un livre ou une bande-dessinée. T’offrir une soirée rien que pour toi.
  3. Cuisiner une recette pour ton entourage.
  4. Essayer un nouveau sport avec un(e) ami(e) qui pratique déjà cette activité.
  5. Développer une pratique artistique comme la photo, le slam, la guitare, etc.
  6. Faire une activité communautaire, du bénévolat ou t’investir pour une cause qui te correspond.
  7. Apprendre une langue étrangère, découvrir une autre culture.
  8. Ne pas avoir peur de se confier à une personne de confiance.

POURQUOI CONSOMME-T-ON ?

Il est difficile de comprendre pourquoi la personne consomme, pourquoi elle ne peut pas gérer sa consommation comme tout le monde et surtout pourquoi elle n’arrête pas alors qu’il y a tant de conséquences négatives.

Que ce soit pour oublier ses problèmes, se détendre, avoir l’impression d’être moins gêné, pour des raisons sociales ou par simple curiosité, le vrai problème débute lorsque la consommation est le seul moyen pour pallier ses épreuves dans la vie. Certaines personnes ont même la croyance qu’elles ne peuvent pas fonctionner sans consommer.

Pourtant, dans ces cas-là, il est essentiel d’arriver à être conscient de ses excès et d’aller chercher de l’aide :

Drogue : Aide et référence
1-800-265-2626
www.drogue-aidereference.qc.ca
Jeu : Aide et référence
1-800-461-0141 ou 1-866-767-5389 (1-866-SOS-JEUX)
www.jeu-aidereference.qc.ca
Tel-Jeunes
1-800-263-2266
Par texto : 514-600-1002
www.teljeunes.com
Jeunesse, J’écoute
1-800-668-6868
www.jeunessejecoute.ca

 

Source : OPA – outilspourlautonomie.com

One thought on “Mieux-être : Dépendances”

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *